www.athle.fr
Accueil
SITE OFFICIEL
du saint-brieuc athlétisme
Actualités
Laureen et Mehdi aux France Elite à Albi, 12 et 13 septembre 2020
Commentez cette actualité
9 Octobre 2020 - Pascal
Laureen et Mehdi aux France Elite à Albi, 12 et 13 septembre 2020



Albi, ville aussi rose que sa grande sœur Toulouse. Patrie du peintre Toulouse-Lautrec. Lumineuse avec sa cité épiscopale classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Sa cathédrale immense, son palais de la Berbie, son Pont-Vieux de presque dix siècles d’âge, ses maisons et résidences aux fenêtres ouvertes sur le Tarn. Et son Stadium municipal taillé pour recevoir les championnats de France d’athlétisme Elite et Espoirs en cette année de toutes les perturbations. Sans oublier son club phare ECLA Albi Athlétisme qui présentait six athlètes sur ces France à domicile. L’UACA était aussi de la fête grâce à deux de ses athlètes aux performances de haut niveau : Laureen Thomas encore junior au javelot, Mehdi Naciri l’expérimenté coureur de 800 m. Leur point commun : le même entraîneur, Vincent Le Dauphin. Tous deux ont couru, concouru et fait briller le maillot du club parmi les Cyrena Samba-Mayela, Eloyse Lesueur-Aymonin, Melina Robert-Michon, Alexandra Tavernier, Jimmy Gressier, Wilhem Belocian, Renaud Lavillenie, Quentin Bigot, Kevin Mayer et autres têtes d’affiche de l’athlétisme français. Mehdi qualifié pour la finale du 800 m et Laureen 12e de son concours de javelot et record personnel à la clé ont fait mieux que répondre présent. Retour sur leur brillante aventure albigeoise...


Laureen dans les 12 meilleures françaises au javelot

Arrivée au club au printemps 2017, Laureen fait partie de ces athlètes qui travaillent dans l’ombre, progressent sans bruit et ne déçoivent jamais. Sa devise pourrait être : pour vivre heureuse (et talentueuse), vivons cachée. Et au final, sans que beaucoup l’ait vu venir, une qualification pour les France Elite. Laureen revient sur son voyage en classe élite : « Ma participation à ces France Elite n’était pas vraiment prévue, ça a été une surprise d’apprendre ma qualification le mardi précédant le week-end à Albi. C’était une superbe expérience de concourir parmi les meilleurs athlètes français, des athlètes que j’avais l’habitude de suivre à la télévision pour certains. Ma finale s’est bien terminée malgré le manque de préparation, le top 10 n’était qu’à quelques centimètres, mais je savais que ça serait compliqué d’atteindre les places pour la finale du concours. Il y a quand même des points positifs en vue des championnats de France cadets-juniors mi-octobre à Evry-Bondoufle que j’attends avec impatience. Il reste encore du travail jusqu’à cette prochaine échéance. » Du travail et encore du travail, sa formule magique... Laureen décrit une complicité avec son engin qui peut tourner à l’osmose. Car Laureen ne se contente pas de lancer, elle réfléchit beaucoup sur sa discipline et peut décrypter le lancer qui s’approcherait de la perfection. « Le javelot me plaît car c’est un lancer complet. Il ne suffit pas de savoir lancer, d’avoir de la puissance pour réussir. Il faut allier la vitesse et la technique, savoir doser la vitesse pour pouvoir finir sur ce qu’on appelle le “hop”. C’est la dernière partie du lancer, un moment important où l’on met en extension l’ensemble du corps, des pieds à la tête, comme un ressort qu’il faut étirer le plus possible avant l’éjection de l’engin. Le bon enchaînement permettra un renvoi plus rapide et efficace du javelot. Toutes ces petites étapes mettent plus ou moins de temps en fonction de chaque athlète. Le meilleur moment c’est quand je sens que l’engin a pris la bonne trajectoire avec une bonne vitesse, je sais alors que le résultat sera bon. Je suis maintenant capable de savoir quand un lancer ira loin ou pas en fonction des ressentis lors de la course d’élan, mais surtout quelques secondes après l’éjection en fonction de la trajectoire qu’il aura pris. » Laureen est en plus une compétitrice hors pair. Elle aime l’odeur de la poudre. Quand la tension dans le concours devient maximale. Ne vous fiez pas à son allure tranquille sur la pelouse du stade Hélène Boucher. Laureen, c’est comme de la dynamite cachée sous un bloc de sérénité. 


Mehdi, fin stratège en série et 7e de la finale du 800 m 

Le panache et la détermination alliés au talent. C’est la combinaison gagnante qui résume le mieux Mehdi dans son registre de coureur de 800. En 9 saisons, Mehdi a couru 45 courses de 800 m sous le maillot UACA. De Carquefou à Aubagne, de Montbelliard à Oordegem (Belgique), en passant par Poitiers, Vannes, Saint-Etienne, Decines, Mondeville, Roanne ou Albi. Albi où sur ces France Elite il a encore signé en série son 5e meilleur chrono sur la distance. Pour notre plaisir, Mehdi raconte en quasi-direct ses deux courses albigeoises : « Le samedi je cours en série 3, je m’aperçois que les deux premières séries ne courent pas vite. Je décide de partir en tête afin de ne pas être gêné par les autres et pouvoir me placer correctement (les France N2 cet hiver m’ont servi de leçon). Pour rappel, les deux premiers de chaque série sont qualifiés puis les deux meilleurs temps. Je suis placé en 2e position jusqu’aux 600 m, ensuite dans les 150 derniers mètres les deux favoris de ces championnats (médaille d’argent et de bronze le lendemain) placent une accélération, je m’accroche, je fais en sorte de garder ma 4e place synonyme de qualification, je me doutais bien au vu de la physionomie de la course que nous avions été plus rapides. Le lendemain pour la finale, il y avait deux hypothèses : soit le favori (Benjamin Robert, 1’44’’ cette saison) partirait vite afin de décimer le groupe, soit il attendait sagement les 300 derniers mètres pour placer une grosse accélération (hypothèse prédite par Vincent). Dès le départ de la course, je comprends que la deuxième hypothèse était la bonne, je décide donc de me placer en tête afin de ne pas être spectateur de la course. Au passage aux 400 m, ça commence à s’agiter, je sens que ça ne va pas tarder à partir, puis aux 550 m Robert place une grosse accélération, je ne suis pas dans le coup, j’essaie de résister mais je ne parviens pas à accélérer, et ça va tellement vite que c’est déjà trop tard. A ce niveau, c’est compliqué de rivaliser, il me manque forcément de l’entraînement. Comme le dit Vincent, je m’entraîne comme un cadet, mais la vie de famille et la vie professionnelle prennent énormément de temps, il faut savoir faire des compromis. Malgré une saison particulière, je suis extrêmement satisfait, c’est la première fois que j’accède à une finale Elite après deux tentatives, et ce à bientôt 34 ans. Cette saison m’a boosté pour la suite, avec une nouvelle catégorie pour moi et de nouveaux objectifs : le record de France masters en salle (1’51’’19) et en extérieur (1’48’’44) et  participer une nouvelle fois aux Elite. » 


Laureen et Mehdi n’étaient pas les seuls représentants du club à Albi. Outre Aurélie Corouge notre coprésidente présente avec les instances de la FFA, ils ont pu compter sur leur accompagnateur et premier supporter Nicolas Rouxel, que Mehdi remercie chaleureusement : « Un grand merci à Nicolas, ancienne gloire du 400 m de l’UACA, de m’avoir accompagné sur ces France. C’est lui qui m’a décidé à prendre une licence au club en 2012, donc je suis content d’avoir partagé ma première finale aux Elites avec lui. Et bien évidemment merci à Vincent de réaliser mes plans d’entraînement et qui arrive toujours à s’adapter, malgré la distance et mes plannings qui changent régulièrement et souvent à la dernière minute. » 

 


Les records de Laureen : 

- Javelot (500 g) : 45,56 m (record de Bretagne cadettes)

- Javelot (600 g) : 45,03 m (Championnats de France Elite à Albi)

- Poids (4 kg) : 11,81 m 

- 100 m : 13’’29

- 60 m haies : 9’’29 

- Longueur : 5,16 m

- Hauteur : 1,53 m

- Heptathlon : 4 342 points

- Pentathlon en salle : 3 107 points


Les records de Mehdi : 

- 800 m : 1’49’’17

- 1 000 m : 2’25’’95 

  

Quelques photos du week-end ici 

les Réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
07/11 >
02/10 >
29/09 >
19/09 >
16/09 >
13/07 >
28/06 >
16/06 >
09/06 >
30/05 >
24/03 >
16/03 >
12/03 >
03/02 >
02/01 >
14/12 >
04/12 >
02/12 >
21/11 >
15/11 >
Offre d'emploi
Dans le cadre de notre développement, l'UACA Saint-Brieuc recrute un 
éducateur Sportif Spécialisé

Boutique









LABELLISATION
Les Espaces
Venez nous suivre sur 
les réseaux sociaux : 
                                                    
Affiliation                


PARTENAIRES