www.athle.fr
Accueil
SITE OFFICIEL
de l'union athlétique des côtes d'armor
Actualités
Championnats de France masters EC et marche à Cesson-Sévigné, samedi 6 et dimanche 7 juillet 2019
Commentez cette actualité
16 Juillet 2019 - Pascal
Championnats de France masters EC et marche à Cesson-Sévigné, samedi 6 et dimanche 7 juillet 2019

Non mais vraiment, quel week-end ! Au moment même où nos 5 cadets et junior brillaient comme jamais sur leurs championnats de France à Angers (voir article), plus à l’ouest, à Cesson-Sévigné aux portes de Rennes, 3 de nos athlètes disputaient les France masters épreuves combinées et marche athlétique. Côté combinards : Gurvan de retour sur le tartan après une longue pause de treize ans, s’attaquait à l’himalaya de l’athlétisme qu’est le décathlon. Côté marcheurs : Valérie relevait le double défi d’un 5 000 m marche sur piste le samedi, suivi d’un 10 km marche sur route le dimanche ; Patrick moins gourmand avait choisi de concentrer ses forces sur le 10 km marche. Un cocktail force et mental pour notre trio de masters. 

 

Gurvan serre les dents au décathlon, Valérie gagne un titre à la marche

Samedi matin 10 heures, Gurvan est le premier à entrer en piste, avec le traditionnel 100 m qui allume la première mèche du décathlon. Se mettre sous les ordres du starter, entrer dans les blocks, jaillir tel un fauve au coup de pistolet, premiers appuis à pleines griffes pour atteindre la vitesse maxi... De quoi réveiller une vieille douleur à l’ischio chez Gurvan, qui devra serrer les dents et enchaîner ses 10 épreuves sur une jambe. A commencer par le concours de longueur dès 10 h 40... A 11 h 25, sous un soleil plombant à faire fleurir les casquettes, place au 5 000 m marche femmes F55 et plus, avec Valérie au départ, elle aussi en délicatesse avec un ischio qui lui a gâché sa fin de saison. Départ assez prudent, les bonnes sensations qui reviennent, Valérie accélère et retrouve confiance, finit 2e sur 15 marcheuses avec le bon chrono de 30’35’’49, remporte la 1ère place de sa catégorie et le titre de championne de France du 5 000 m marche F55. L’audace a payé. Vite fuir le soleil de feu et aller se reposer en vue du 10 km du lendemain... Pas de répit en revanche pour Gurvan, qui avec ses compères décathloniens enchaîne dans l’après-midi poids, hauteur et 400 m. Dans un mélange de torture physique et d’euphorie...

 

Patrick et Valérie en duo sur le 10 km, Gurvan au bout du bout de son décathlon  

Dimanche matin, 9 h 30. Aux abords du stade de Cesson, plus de 70 marcheuses et marcheurs se présentent sur la ligne de départ. A leur menu : un 10 km route tracé sur une boucle aller-retour de 1 km à parcourir dix fois. Chacun part à son allure, les juges veillent au grain, brandissent les palettes jaunes pour signaler ici une flexion, plus loin une suspension, les tours se succèdent sous les yeux des pointeurs, commencent à tomber les cartons rouges. Patrick n’a pas sa marche des grands jours, Valérie parvient à s’accrocher dans son sillage, tous deux bouclent leur 10 km en 1h03’58’’, Valérie termine 36e et 10e chez les femmes, mais 1ère de sa catégorie F55 : et un 2e titre de championne de France dans son escarcelle ! Pas mal pour quelqu’un qui traînait une blessure depuis des semaines. « Je suis venue là pour faire un podium sur le 5 000 m et sans aucun objectif sur le 10 km, je n’étais même pas sûre de pouvoir le terminer. Alors faire première sur les deux ! Je suis contente, et merci à Patrick ! » De son côté Patrick finit 35e et 4e dans la catégorie M55, mais loin du podium : « J’ai vite compris que je n’étais pas dans un bon jour. Pas de gnaque et pas envie de me faire mal. Valérie a bien tenu derrière moi, j’espère que ça a pu l’aider. » Retour sur le stade avec Gurvan, de plus en plus diminué, embarqué sur un déca corsé. Il doit lutter sur chaque épreuve, avec la petite musique de l’abandon dans un coin de sa tête. Le disque succède au 110 m haies, suivi de la perche, du javelot et du 1 500 m comme supplice ultime. Les ischios sifflent fort, à moins que ce ne soient les adducteurs. Gurvan termine son décathlon sur une fausse note : une disqualification bien sévère. Trahi par un pied fugueur qui aurait mordu la ligne intérieure, d’après les juges... Déception et à la fois bonheur d’avoir pu aller au bout du bout de son décathlon. Gurvan a terminé son décathlon avec 2 463 points, lui qui a un record à 4 711 points (2005). Bravo à nos trois masters de Cesson ! 

 

« J’avais tout en vrac, talons d’Achille, ischios, genou gauche, aines... »

Chapeau vissé sur la tête, le corps concassé par ses dix épreuves, Gurvan raconte son décathlon aux mille émotions : « Oh là là cette disqualification sur le 1 500 m, contre laquelle j’ai un petit peu protesté avant d’accepter la décision et de m’excuser... C’est un pied que j’ai mis à gauche de la corde, vu par trois juges. Moi je ne l’ai pas vu, pourtant j’avais le temps ! De toute façon mon temps faisait zéro point... C’était la fin et j’avais tout en vrac, talons d’Achille, ischios, genou gauche, aines... Et puis l’avantage de la disqualification, c’est qu’elle a caché mon mauvais chrono. Avant, je n’avais fait qu’un saut à la perche, qui m’a flingué les deux aines. Il y avait une ambiance géniale pendant ce déca. Conseils techniques échangés, soutien moral à bloc, encouragements et clapping, solidarité... Et même mutinerie générale après l’exclusion de Thomas, du club de Sarreguemines Sarrebourg, pour un retard de 20 secondes au départ du 110 m haies après signalement d’un maillot défectueux... jusqu’à ce qu’il soit admis à recourir seul, avec un ou deux gars à chaque haie pour l’encourager. C’était drôle aussi d’entendre les gars suivre leurs points et ceux des autres en temps réel, et se dire entre eux à chaque épreuve combien de secondes ou de mètres ils comptaient mettre aux copains pour essayer de leur passer devant. Belle émulation ! A la fin du 1 500 m, j’étais seul à faire mon dernier tour, et dans la dernière ligne droite j’ai eu droit aux encouragements micro et à la haie d’honneur des copains sur la ligne d’arrivée. A revivre donc, avec éventuellement un peu plus de préparation physique... » 

 

Merci aux juges des différents clubs et aux bénévoles (des officiels aux jeunes navettes) de l’AC Cesson, club hôte de ces France masters, pour leur accueil, leur disponibilité et leur efficacité.  

 Photos du week-end ici 

Résultats complets à la rubrique « Résultats »       

les Réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
30/10 >
22/10 >
10/10 >
05/08 >
30/07 >
23/07 >  (1)
09/07 >
24/06 >
12/06 >
29/05 >
15/05 >
15/04 >
08/04 >
29/03 >
20/03 >
06/03 >
01/03 >
26/02 >
24/02 >
12/02 >
Offre d'emploi
Dans le cadre de notre développement, l'UACA Saint-Brieuc recrute un 
éducateur Sportif Spécialisé

Meeting Y. Vesin 2019













toutes les infos ici
Foulées Briochines 2019


















New : Résultats des challenges
Prochaines compétitions

PISTE


Derniers résultats
(dans la rubrique résultats)




Les Espaces